26/03/2007

CELIBAT - CELIBAT....

dyn005_original_205_229_gif_2524622_5d20f2daf1fb9b4f22fdd4338fb6672a

 

Les nouveaux célibataires

La majorité des célibataires ont plus de 30 ans, (alors là, j’en déduis qu’entre 18 et 28 ils se marient), vivent dans une ville moyenne à grande (bien ce que je pensais, ils tiennent plus le coup à la campagne….y aussi moins de tentations….) et il y a à peine plus de femmes que d’hommes. Ils sont issus de toutes les catégories professionnelles. La plupart sont seuls depuis 1 à 3 ans (donc si vous n’avez pas encore franchi le cap fatidique des 3 ans, tout est encore possible), soignent leur apparence (pour aller travailler, je veux bien le croire, mais à la maison, moi je les imagine plutôt en survêtement….Mauvaise langue, vous dites….non, non, tout simplement réaliste) et mangent équilibré (je veux bien croire qu’ils mangent en équilibre sur le canapé devant la TV, mais équilibré au sens nutritionnel, pas vraiment), donc font même la cuisine. La moitié sortent avec des amis, alors que l’autre moitié reste à la maison à regarder la TV (fichue TV, ça tombe jamais en panne ce truc, ça ferait plein de nouvelles personnes à rencontrer) et lisent. Les célibataires s’avouent volontiers très spontanés dans leur vie de tous les jours, sauf en ce qui concerne les affaires de cœur où là ils attendent volontiers que l’autre fasse le premier pas (alors là, on est fichu, car si les seuls hommes ou femmes bien attendent et que l’autre moitié attend aussi, la rencontre ne va pas vraiment se faire, je le crains). Ils ne sont pas vraiment satisfaits de leur situation. Mais à part les jeunes, ceux de plus de 40 ans ne pensent plus vraiment faire une rencontre importante (sont pas satisfaits ou satisfaites, mais visiblement ils resteront ainsi).

Ces nouveaux célibataires n’ont pas trop envie de déménager ni de mettre un frein à leur carrière s’ils rencontrent quelqu’un (alors là, il ne reste plus que deux solutions : le bureau ou le voisin de palier….et si tu ôtes encore ceux qui ne mélangent pas travail et vie privée….Aïe !). Il y a ceux et celles qui n’ont que des aventures (pas de commentaire, on s’en était aperçus) et celles et ceux qui renoncent presque, pensant qu’ils sont tout aussi bien ainsi que mal accompagnés.

De plus ils laissent faire les choses et pensent que la rencontre se produira principalement durant leurs loisirs sportifs ou culturels (bein ceux-là, ils ont trop dû regarder la pub d’impulse quand ils étaient jeunes….).

Beaucoup, hommes et femmes sont sur des sites de rencontres, mais ne sont pas certains que c’est l’endroit idéal pour une belle rencontre. (bein finalement ils y sont tous car on peut être sur les sites de rencontre tout en regardant la TV, en lisant en survêtement et en bouffant mal (oups ! pardon, en mangeant mal)….

 

Une chose est certaine, c’est que le secteur de l’immobilier a encore des beaux jours devant lui….

02:33 Écrit par Anouchka2000 dans Célibat | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : celibat, celibataires, rencontres, ville, campagne |  Facebook |

05/02/2007

Révélations explosives

feu_02

 

Prince à plusieurs visages

 

Entendant souvent parler des sites de rencontres souvent en bien par la presse plus modérément par des professionnels et en mal lors d'émissions sur des chaînes françaises, j'ai décidé d'investiguer une expérience. Pour ce faire, je me suis inscrite sur de nombreux sites de rencontres connus et moins connus y compris sur easyrencontres section "sexy" avec profil et annonce reflétant au plus juste ma personnalité et ma recherche.

 

Donc me voici, tel dans un catalogue de mode, à lire, comparer, regarder les profils souvent accompagnés de photos laissant présager à la future compagne des jours heureux et qu'il ne fallait dans tous les cas, ne pas rater certains profils, car j'aurais tout à gagner. Mais quelques profils attirèrent mon étonnement car certains marquent une présence depuis plus de 4 ans avec un nombre impressionnant de flashs.

 

A peine inscrite me voici, malgré ma petite cinquantaine, flashée, sélectionnée, prise d'assaut par des "chat" souvent polis d'autres polissons, notamment sur Meetic, du style "- Tu met koi la nui, lol?". Etant un nouveau profil, je devenais donc pour ces messieurs une proie facile et naïve.

 

Choisissant une heure creuse pour visionner les profils sur tous les sites dont j'étais inscrite, des surprises m'attendaient me faisant sourire, me laissant sans voix et parfois la nausée me montait.

 

En effet, ma première surprise fut de trouver les mêmes personnes sur tous les sites, certains avec la même photo, le même pseudo et d'autres plus difficilement repérables, donc seul un échange de photo me permettait de les situer. Cependant, en y regardant de plus près leurs recherches n'étaient pas tout à fait identiques d'un site à l'autre notamment l'âge et la taille. A titre d'exemple, un quinqua inscrit sur Meetic recherche une femme d'un âge oscillant entre 35 à 45 ans avec un poids entre 45 et 55 kilos, mais leur largesse sur le site "sexy" fera qu'ils vont même jusqu'à 70 ans et 80 kilos… Il y a probablement plus alarmiste, car sur le site "sexy", certains cherchent des couples, annoncent une bisexualité ou un travestissement… Comme quoi, les hommes changent selon le site…..

Deuxième surprise, le nombre impressionnant d'hommes mariés, certains avec photos, vivant en colocation ou avec leurs enfants….

 

Mais je n'étais pas au bout de mes surprises. L'âge de ces messieurs… Sur Meetic et Swissfriends, ils affichent 59 ans et sur le site sexy ils ont 49 ans. Leurs annonces - Meetic oblige, charte à l'appui - sont très conventionnelles: "Homme sincère, tendre, généreux cherche femme…". Par contre, sur les sites plus audacieux… ils aiment bien profiter de la vie et sont très très coquins…. Mais cela, Messieurs, je m'en doutais…

 

Débordée de messages, je pris mon courage et répondis très poliment par la négative à ceux qui ne correspondaient pas à ma recherche en raison de leur jeune âge, de leurs messages sans intérêt et renvoyais les hommes mariés out. Mon annonce précisait, entre autres, deux points: Etre libre le week-end et habiter ma région. Donc me voici en mère courage choisissant, lisant, triant, répondant à ces messieurs en "mâle" de femelles…. J'écartais d'emblée ceux dont la photo figurait sur le site fun idem ceux présents depuis 4 ans avec de nombreux flashs. Puis vint l'instant fatidique de l'échange de photos et je pus lire très poliment "Mmmm…. Vous êtes adorable", comprenez par là, "Mmm… Vous êtes baisable". Après un tri très fastidieux et décidée d'aller jusqu'au bout de mon expérience, je choisis 3 partenaires potentiels. S'en suivit des SMS, des appels téléphoniques, toujours pendant la journée, jusqu'au jour de la rencontre. Le premier rendez-vous fut tout autant surprenant, car hormis une photo ne reflétant pas la réalité, je compris rapidement la raison pour laquelle il m'avait signifié la marque et la couleur de sa voiture... Donc me voici en présence d'un quasimodo partageant un diner gastronomique accompagné d'échanges forts sympathiques. Mais comme je restais sans nouvelle de lui durant le week-end alors que dès le lundi les téléphones et SMS reprirent à grande allure, je décidais donc, de laisser tomber pour me consacrer au deuxième. Même topo! Age et taille faux… Mais lors de cette rencontre, ma surprise fut tout aussi égale voire plus puisqu'il habitait à plus de 80 kilomètres de mon domicile et m'avoua travailler tout près de chez moi, il préférait chercher près de son lieu de travail. Intriguée mais pas naïve, je décidais de continuer à échanger des SMS, des mails pour voir jusqu'où irait cette expérience. Donc à notre deuxième rencontre, c'est dans un cinéma puis un verre en toute amitié que notre rencontre eut lieu mais jamais le week-end comme demandé dans mon annonce. Au troisième rendez-vous, une invitation un jeudi dans un restaurant précédée de champagne comme apéritif assortis d'une conversation fort sympathique. A la fin du repas, il m'avoua avoir pris congé le lendemain et je compris qu'il désirait passer la nuit chez moi. Prétextant me lever aux aurores, il rentra bredouille. Ses SMS et mails continuaient et mine de rien, j'y répondis avec délicatesse jusqu'au jour où il me proposa de passer une nuit dans un hôtel de ma région. Gentille intention que voilà… mais je refusais en lui répondant que je n'étais pas femme à hôtel de passes! Il n'insista pas mais me lance tout de même régulièrement des SMS des mails tout en continuant à se connecter sur tous les sites et bien entendu tous les jours.

 

Le troisième m'invita également dans un restaurant, mais les choses se passèrent différemment puisqu'il pensait être remboursé en nature après le repas … Donc il tenta une première approche pour voir si j'avais bien le poids indiqué sur le profil…. et moi, je pris mes jambes à mon cou…

 

Ces rencontres tout autant sympathiques fussent-elles, m'ont montré à quel point le virtuel est un "outil" à risques et combien ces messieurs débordent d'imagination pour éviter qu'on aille chez eux sans pour cela en donner les vraies raisons.

 

La présence de ces hommes ne sont en fait qu'un jeu de séduction où pour la plupart la "chasse" à la femme est devenue une activité sportive à côté de leur golf et tennis et n'hésitent pas à mentir, à manipuler corps et âme les femmes.

 

Par ailleurs, leurs témoignages m'ont fait comprendre le risque encouru pour celles habitant en-dehors de nos frontières, notamment les femmes des pays de l'Est car combien sont ceux qui prennent l'avion, abusent des bons sentiments d'une jeune femme leur promettant des papiers et de retour en Suisse ne leur donnent plus aucun signe de vie. Quant aux Africaines, leur sort n'est guère enviable, puisque 9 camerounaises sur 10 terminent dans des réseaux de prostitutions en France.

Lorsque je lis des témoignages heureux de rencontres faites par l'intermédiaire d'Internet, je devrais m'en réjouir, cependant, quelques doutes m'assaillent… A-t-il vraiment quitté tous les sites de rencontres ?

 

Autre fait intéressant, les messieurs m'ayant demandé ma profession étaient inscrits sur les sites où le prix de l'abonnement est le plus élevé à savoir, Parship et Meetic.

 

De ces expériences, il en ressort des similitudes dans leurs comportements, comme par exemples: Avant la première rencontre, les téléphones et les SMS abondent puis approchant le rendez-vous il ira même à demander confirmation de l'heure et du lieu. On pourrait penser que cette une attitude très galante, mais ce n'est en fait qu'une manipulation pour nous enrober. Cependant, il faut être impérativement libre quand il l'aura décidé et non le contraire. Le jeudi semble leur jour préféré. Rentrée chez moi, je les voyais connecté tout en m'envoyant un SMS dans lequel un coucou, assorti de bisous partout avec un A +….. A 50 ans, ces messieurs pourraient faire mieux…

 

C'est certainement au troisième rendez-vous que le monsieur se montre approchant, décidant ainsi d'amortir ses repas…, et s'il sent encore des hésitations il fera tout son possible pour dominer la femme tant convoitée par des SMS, des mails et des téléphones jusqu'au jour J….. Mais comme je me suis tenue à mon annonce à savoir libre le week-end et vivant seul, autant vous dire que le jour J n'est jamais arrivé…..

 

Hasard ou malchance?

 

Merci Chère inconnue pour toutes ces précisions...Comme quoi il faut toujours rester prudente lorsqu'on pense trouver l'amour à travers les sites de rencontre. Mille bisous pour ce témoignage plus qu'instructif.

 

Anouchka

20:20 Écrit par Anouchka2000 dans Courrier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sites de rencontre, rencontres, sexy, sexuel |  Facebook |