23/06/2006

L'amour au bout d'un chemin sinueux...

Bonjour,
je découvre ton blog par hasard (merci monsieur hasard) et je tartage certains de tes points de vue sur les hommes... Mais en espérant que tu n'en fasses pas une généralité. Car de mon côté, après une vie de 8 ans après d'une épouse histérique, un divorce que je ne souhaite à personne, deux autres parcours avec des femmes pas drôles du tout, j'ai enfin rencontré, à 56 ans LA femme idéale, celle que je n'ai jamais désespéré de rencontre : ma Maryse!
Ceci dit, j'ai pu observer le comptement d'un certain nombre de femmes, de 30 à 60 ans, et je suis ressorti de cette observation horrifié. Comment peut-on être à ce point conne, garce et salope tout à le fois, prendre un malin plisir à draguer et à faire souffrir gratuitement, et j'en passe.
Je te rassure: je ne génétalise pas. Il y a l'exemple de MAryse, celui d'Anne-Sophie, ma fille, de mes nièces et de mes soeurs, des épouses de certains de mes amis, etc.
Salaud au sens Sartrien, on en trouve partout, chez les femmes comme chez les hommes.
Ceci étant, si tu lis notre histoire, tu verras qu'il ne faut jamais désespérer de la vie et de l'amour. J'ai cette conviction depuis toujours. L'Amour existe, il s'incarne simplemet dans une personne qu'il faut trouver. Laisser faire le destin. Avoir confiance.
Bien amicalement.

 
Bonjour Cher Inconnu,
 
Comme tu as raison...Je pense aussi que l'amour qui nous est destiné existe et qu'il se trouve quelque part...parfois il met un peu plus long, parfois aussi on ne le reconnaît pas tout de suite et il finit par s'imposer comme une évidence....En ayant parcouru ton blog, je m'apperçois que Maryse et toi avez de grands et beaux projets....Toutes mes félicitations et que le bonheur et la santé vous accompagnent tout au long de votre belle histoire.
Amitiés
Anouchka

14:01 Écrit par Anouchka2000 dans Courrier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.