19/04/2006

Homme trahi!

Salut Anouchka

 

J’aime bien ton blog même que des fois tu n’y vas pas de main morte avec les hommes. Mais la caricature est assez ressemblante et j’y vois pas de hargne. Dommage que tu as supprimé les commentaires mais avec ce que j’y ai lu je te comprends facilement. Ce courrier pour te dire que les femmes aussi peuvent parfois faire souffrir.

Au mois de février j’ai participé avec une collègue de bureau à une soirée de célibataires. On s’était donné rendez-vous sur place et ma collègue est arrivée avec une copine. Immédiatement j’ai ressenti une grande attirance pour cette femme, la quarantaine comme moi. On ne s’est pas quitté de la soirée et on a décidé de se revoir lundi soir pour aller se faire un petit souper. Comme je suis un homme galant, j’avais réservé dans un resto super et on a passé une très bonne soirée. Durant la semaine je ne l’ai pas revue, mais on s’est souvent téléphoné. La semaine suivante, elle devait partir pour la montagne avec ses deux enfants. Comme j’avais également une semaine de congé, j’ai trouvé à louer un appartement non loin du sien. On a passé une super semaine de ski avec ses enfants. Le grand frère s’est même occupé du petit frère lorsque sa maman est venue dormir avec moi. Cette première nuit a été superbe et je suis immédiatement tombé amoureux.

On s’est vu régulièrement la semaine et également le week-end jusqu’à mi-mars, puis elle est devenue plus distante et trouvait mille prétextes pour m’éviter. Fin mars, elle m’a annoncé qu’elle partait une semaine en Thalasso en Tunisie seule, sans enfants. J’étais un peu contrarié, mais elle m’a rassuré en me disant que ces vacances étaient prévues depuis un bout de temps déjà. Malgré mon insistance, elle n’a pas voulu que je l’accompagne à l’aéroport, prétextant que les adieux, elle n’aimait pas du tout.

Toute cette semaine, on s’écrivait des petits mots, mais pas une seule fois je n’ai réussi à la joindre au téléphone, la ligne était visiblement surchargée où elle m’a donné un faux numéro. Pour le jour de son retour, j’ai fait envoyer à son adresse un beau bouquet accompagné d’une jolie carte et j’ai décidé de lui faire une surprise en allant l’accueillir à l’aéroport. Je m’étais renseigné discrètement auprès de ma collègue et il n’a pas été difficile pour moi de savoir l’heure de son arrivée et donc de trouver son heure d’atterrissage.

Depuis le petit bar où je buvais une bière et lisais mon journal en l’attendant, je pouvais voir les passagers arriver. Une foule compacte sort, puis dans les derniers passagers, enfin, je la vois arriver…hélas pas seule, bras-dessus, bras-dessous avec un homme un peu plus âgé . Ils ne m’ont pas vu, tant ils avaient l’air heureux ensemble. Ça m’a fait affreusement mal. Je suis rentré chez moi en me jurant qu’on ne m’y reprendrait plus.

Depuis je lui ai téléphoné plusieurs fois pour avoir une explication. J’ai toujours été accueilli par le répondeur ou par ses enfants qui ne savaient jamais où elle était. Je lui ai écris, pas de réponse, jusqu’à ce fameux jour où elle m’a envoyé un message m’informant que si je ne la laissais pas tranquille, elle finirait par porter plainte.

Voilà où j’en suis maintenant, écoeuré, triste et me suis juré de ne plus jamais me laisser faire par une femme. Même ma collègue m’évite et je ne suis rien arrivé à savoir de plus. Résultat je suis triste et au travail l’ambiance est plus que tendue.

Tu décideras peut-être de jeter ce couriel, peut-être que ce qu’endurent certains hommes ne te touche pas, mais je tenais à y apporter mon témoignage.

Pascal

 

Cher Pascal,

 

Tout d’abord merci pour tes compliments. Pour ce qui est des commentaires, j’ai préféré les supprimer, étant pour la liberté d’expression mais pas pour les insultes gratuites venant de gens en souffrance qui prennent du plaisir à insulter gratuitement . J’aime écouter mon prochain, mais n’ai pas l’habiitude de me laisser tirer vers le bas par des personnes qui n’ont plus aucun respect pour eux-mêmes et qui veulent aussi à leur tour pourrir les autres. Il y a bien assez de conflits inutiles sur cette terre pour cautionner ce genre de conduite.

Ceci étant dit, on peut me joindre sur mon adresse e-mail et vu le nombreux courrier reçu hier soir, il y a des gens vraiment bien heureusement en plus grand nombre que l’inverse.

Pour ce qui est de ton expérience, elle est bien triste, je te comprends. Peut-être que ton amie avait encore quelqu’un dans sa vie et que ces vacances étant prévues, elle n’a pas désiré les annuler. Quand elle a fait ta connaissance, elle a certainement eu

L’intention de prendre un nouveau départ. Dans le cas contraire, elle ne t’aurait certainement pas présenté à ses enfants. Mais quand un couple au bord de la rupture part en vacances, bien souvent, sans les pressions de la vie quotidienne et du travail, ils se retrouvent et retombent dans les bras l’un de l’autre. Laisses faire le temps et sois plus vigilant la prochaine fois. A l’avenir, quand tu rencontreras une autre femme, demandes-lui de te parler un peu de son passé, de ses histoires de cœur (même si tu n’aimes pas en entendre parler), ce sera l’occasion de voir si elle est encore prise ailleurs, ne serait-ce qu’en pensée.

Je te souhaite ce qu’il y a de meilleur et restes tel que tu es, il y a des femmes qui savent apprécier. Avec mon amitié.

 

10:08 Écrit par Anouchka2000 dans Courrier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.